Bilan Théorique

Les particularités de la Roumanie et de l’école 49

Temps d’école / Rythme :

L’école est obligatoire à partir de 6 ans, les enfants commencent par la 1e (=CP) puis la 2e, la 3e et la 4e. Le second cycle commencent par la 5e, (= CM2 en France), puis la 6e, 7e  et la 8e, avec un concours pour passer en lycée où ils auront la 9e (2nd en France), la 10e, la 11e, et la 12e où ils passent le diplôme du Baccalauréat

Dans la plupart des établissements, les cours du primaire et du secondaire se tiennent les mêmes bâtiments. Les cours de primaire se déroulent le matin avec 4 heures de cours de 8h à 12h et à partir de la VI classe l’après midi avec 6 heures de 12h à 19h.

Les élèves de primaires ont cours tous les jours du lundi au vendredi. Ce qui donne 21 heures de cours pour le primaire (20 heures plus 1 jour où ils finissent à 13h). Et 30 heures au final les 8e.

Il n’y a pas de permanence pour les secondaires, les emplois du temps sont prévus pour qu’ils arrivent plus tard ou partent plus tôt mais il n’y a pas de trou.

Pour le primaire, le rythme est de 45 minutes de cours, 15 minutes de récré pour les 4 heures de la matinée. Pour les collégiens, 50 minutes de cours et 10 minutes de récré pour les 6 heures.

L’année est divisée en semestre pour le primaire et le secondaire.

Les élèves de primaire ont une semaine de vacance à la Toussaint, trois à Noël, deux à Pâques et finissent le 15 juin pour reprendre le 15 septembre. Au secondaire même chose mais ils n’ont plus les vacances à la Toussaint.

 

Fonctionnement général :

L’école maternelle pour les 3 – 7 ans n’est pas obligatoire sauf la dernière année qui est obligatoire et gratuite. Les élèves sont toujours dans un autre bâtiment public. La maternelle est tenue par des institutions spécialisées (Kindergarten : gradinite). En 1999/2000, le taux de fréquentation globale dans l’éducation pré-élémentaire était de l’ordre de 65 %. Ils y jouent beaucoup, y apprennent les couleurs, les nombres, la reconnaissance des symboles, mais l’écriture et la lecture ne commencera qu’en 1e.

Ils font leurs quatre années de primaire avec le même professeur. Ainsi, au fur et mesure des années, ils se connaissent très très bien. Aussi bien au niveau des difficultés, que du fonctionnement général, des règles, des difficultés de chacun.

Tous ont un uniforme en primaire (choisie par les parents, différents dans chaque école), une tenue conseillée pour le secondaire (noir en bas, blanc en haut)

Dans cette école, les premières années ont un badge sur leur uniforme pour reconnaitre leur classe.

Dans cette école, l’autorité est gérée par la signature d’un procès verbal que tous les enfants comprennent et signent le premier jour. S’il y a transgression, il devra s’expliquer dans le bureau du directeur. De plus, au secondaire, les élèves ont une note de discipline justifiée par ce procès verbal.

Il n’y a pas de surveillants, des professeurs normalement dans les couloirs. Il y a un gardien à l’entrée de l’établissement qui gère l’entrée des personnes extérieures, et la sortie des élèves mais il n’est pas là pour imposer l’autorité dans la cour.

Dans cette école, ce sont les élèves qui s’occupent de la présence des autres enfants. Un binôme d’élève est déchargé chaque jour de sa journée de cours pour assurer ce rôle. Ils doivent rester en autonomie à l’entrée : conseiller les parents qui passent et passer faire remplir dans chaque classe la feuille de présence pour savoir qui est absent. Et enfin, ce sont eux qui s’occupent de la sonnerie et doivent appuyer sur le bouton pour prévenir de la fin ou du début du cours. Des binômes de 4e puis plus tard dans l’année des 3e le matin. Des 8e puis des 7e l’après midi.

 

Matériel :

Dans cette école, les élèves de primaire font leurs récréations dans les couloirs. Ceci pour plusieurs raisons : les couloirs sont grands, beaucoup mangent dans la classe, il y a eu des accidents graves dans certaine cours, il y a 200 élèves au deuxième étage à descendre et à remonter, ils ont des récrés de 15 minutes toutes les 45 minutes, et il y a un gain de temps pour la rentrée en classe…

Dans cette école 49, il y a des caméras dans chaque classe et dans chaque couloir. Pour éviter les problèmes de disciple, de triche, de vol … preuves à l’appui dans le bureau du directeur.

Ce sont les élèves qui apportent le matériel dont les professeurs ont besoins. Les craies, les feuilles de papiers, des gobelets, des lingettes nettoyantes. .. Cette liste est répartie au début d’année parmi les parents lors de la réunion de rentrée.

Les parents doivent acheter les manuels choisis par l’état et l’école. Les élèves peuvent avoir jusqu’à 20 manuels différents. Les manuels sont très bien faits et d’une cohérence entre chaque manuel de la même matière.

Il n’y a pas de budget pour le matériel scolaire. Donc ce sont les enfants qui ramènent  du matériel manuel pour les activités. Pour du matériel pédagogique, certains professeurs font cotiser les parents ou utilise leur propre argent pour en acheter.

 

Fonctionnement de Classe :

On donne une grande autonomie et responsabilité aux enfants. Quand ils arrivent, ils vont dans leur classe et attendent leur professeur. Chaque élève a des responsabilités : le tableau, les casiers, le goûter … qu’ils font très spontanément. Ils gèrent leur leçon et leur casier comme ils veulent (mais quasiment chacun a ses affaires et les leçons sont faites.)

On considère qu’un enfant pour passer en 5e doit obligatoirement savoir faire ses devoirs tout seul.

Les parents sont très impliqués dans le fonctionnement de la classe. Ils connaissent très bien l’enseignant(e) qu’ils rencontrent aussi pendant quatre ans. Il est fréquent qu’ils aient son numéro de portable. Ce sont souvent les parents qui organisent les excursions scolaires (transports, réservations, visites …)

Le professeur ne note que très peu au tableau, elle dicte beaucoup. Elle vérifie de temps en temps certains cahiers mais elle accorde une grande importance à la prise en charge et à l’autonomie. Par autonomie, j’entends capacité de l’enfant de faire seul, même si la correction est dite à l’oral collectivement, l’enfant fait quasiment seul le suivi de la correction, le professeur ne vérifie qu’une seul fois dans le semestre que les cahiers sont bien corrigés. Pareil pour sa prise de note, son copiage des cours et des bilans.

Les élèves font beaucoup d’exercices d’applications pratiques sur leurs deux ou trois manuels d’exercices.

Quand l’enseignante donne des devoirs, il est fréquent qu’elle donne une ou deux pages d’exercices par matière, sans aucune manifestation des élèves. Ils sont peu à noter sur un agenda. Ils font beaucoup d’exercice qui ne sont pas forcément corrigés le jour suivant. Ils suivent la correction qui est souvent juste oral. Mais les cahiers sont vérifiés une fois par semestre.

Évaluation :

Le système de notation est rédigé en appréciations : suffisant, bien, très bien. Mais ça reste assez subjectif. Ayant eu le chance de me retrouver de l’autre côté du crayon rouge et corrigé quelques copies de mathématique à la façon dont l’enseignant m’avais dit, en fonctions de l’élève, de son caractère, des ses efforts, de son niveau, on choisissait ce qui nous paraissait le mieux, soit pour l’encourager, soit pour lui dire de faire attention et de se reprendre en main. Avec une appréciation finale à la fin du semestre donnée grâce à une moyenne de l’ensemble des appréciations. Au secondaire, on retrouve les notes sur 10.

La majeure partie des élèves visent le 9/10 ou le 10/10. Dès lors, est considéré comme une mauvaise note un 8/10. Les enseignants, ici, mettent facilement un 9 ou un 10.

Matières :

En primaire, il y a un professeur spécialisé pour les cours d’anglais, le sport et la religion.

Les enfants apprennent l’anglais à partir de la 1e, et une deuxième langue (souvent le français, l’allemand, l’italien ou l’espagnol) à partir de la 5e.

Même s’ils sont dans une école publique, les élèves ont une heure de cours de religion orthodoxe, en primaire et au secondaire, avec prière avant de commencer le cours.

Au secondaire, il y a une heure d’histoire, une heure de géographie, une heure d’éducation civique par semaine enseignées par un professeur différent à chaque fois.

Au secondaire, leur cours de biologie se découpe en botanique pour les 5e, zoologie pour les 6e, le corps humain pour les 7e, l’environnement et l’écologie pour les 8e.

Les collégiens commencent le cours de Physique en 6e, la Chimie en 7e, (enseigné par un professeur différent), le latin (obligatoire pour tous) en 8e.

 

Transport scolaire :

Les élèves vont souvent dans l’école la plus proche de leur domicile et ils viennent généralement à pied, en vélo ou en voiture. Certains viennent en bus.

Après l’école

Après l’école beaucoup d’enfants vont à l’after-school. Un sorte de garderie, mais qui est souvent dans la maison d’un particulier avec cuisine et salle de jeux. L’ambiance est beaucoup plus familiale. Et souvent ce sont des professeurs (en deuxième emploi) qui gèrent les enfants. Dans un after-school, ils mangent, puis ils font leur devoirs, ils sortent au parc, et enfin ils peuvent avoir de cours en plus (langues, arts, sport …).

Dans cette école, beaucoup d’élèves ont des cours particuliers en rentrant de l’école. Par exemple des cours d’anglais jusqu’à 4 heures par semaine, des cours de sport, 2 heures par jours, et certains encore d’autres activités (dance, théâtre, chant, peinture, musique …)

Les élèves ont des devoirs à faire à la maison : souvent une à deux heures de devoirs pour les 4e. Pour les collégiens, certain 8e m’ont parlé de 4 heures de devoirs et d’autres 1h. Mais ils se peignent d’avoir beaucoup de devoirs.

Professeurs :

Si un professeur est absent. Il doit se charger de trouver un professeur pour assurer son cours. Soit en voyant avec ses collègues qui n’ont pas cours à ce moment là soit en demandant à la direction de faire appel à des professeurs disponibles (retraites, reconvertis …)

La plupart des enseignants de primaires sont des femmes, même si on trouve quelquefois des hommes. Mais vu qu’ils ont une relation très affectueuse avec leur enseignante et leur offrent de fleurs le jour de la rentrée …

Ecole :

L’école est obligée d’accepter tous les enfants habitants dans une certaine région de la ville (une sorte de carte scolaire) et l’état ouvre des classes en conséquence. (Certains parents pour inscrire leur enfant dans une école réputée réussissent à avoir les papiers prouvant qu’ils habitent bien dans la région concernée mais … ce n’est souvent pas le cas)

S’il manque des professeurs pour ouvrir des classes, ils peuvent faire appel à des professeurs à la retraite pour l’année. Il y a 2 enseignantes de 75 et 78 ans qui font classe à des 1e.

S’il manque des élèves ils préfèrent fermer l’école plutôt que de créer des doubles-niveaux.

Repas :

Les élèves ont un goûter offert par l’état chaque jour (un berlingot de lait et un pain brioché).

Il n’y pas de cantine le midi parce que soit les élève finissent l’école soit ils la commencent. Donc soit, ils ont mangé avant (pour les collégiens), soit ils mangeront après (pour les primaires). Mais en plus du goûter offert, tous les enfants ont, en plus, un ou plusieurs goûters, souvent des sandwichs, et des gâteaux mais ils peuvent avoir de la pizza ou autre …

Détail :

Ici, on ne lève pas le doigt, on lève les deux doigts :

Laisser un commentaire